Meilleur prix du jour

Actualités L’Hôtel Palym, Paris

Les soldes d’été aussi en août !

Cette année, le début des soldes a été décalé au 15 juillet. Résultat, vous pouvez encore en profiter jusqu’au 11 août ! Aoûtiens de passage à Paris, à vous les dernières démarques et les meilleures affaires ! Le Palym vous dit tout sur les bons coins shopping de la capitale !

Faire du shopping est une activité incontournable de tout séjour à Paris. D’autant plus durant les soldes d’été !

Si vous avez réservé votre chambre au Palym, sachez que vous serez aux premières loges pour un tour de lèche-vitrines typiquement parisien. Du concept-store au grand magasin, en passant par les enseignes internationales : vous trouverez de tout et pour tous les goûts à proximité de l’hôtel.

Pour une virée shopping 100 % parisienne, rien ne vaut le quartier du Marais. Il regroupe à lui seul tout ce que Paris a à offrir en matière de shopping. Et à seulement 20 minutes à pied de votre chambre !

Première étape, le BHV. Depuis 160 ans, visiteurs et Parisiens s’y pressent, autant pour y flâner que pour y faire des achats. Véritable monument historique, le BHV vend de tout : mode, bricolage, produits culturels et équipement de la maison.

Autour, le quartier regorge de boutiques design et de créateurs. Vous en trouverez rue des Francs-Bourgeois, rue des Rosiers… Les grandes griffes du prêt-à-porter quant à elles ont plutôt investi le Haut Marais.

Enfin, plus classique mais toujours efficace, le Forum des Halles déroule son vaste centre commercial sur plusieurs niveaux. Difficile de passer à côté !

En août, offrez-vous un séjour shopping à Paris. Fashionistas de la première heure et les autres, l’hôtel Palym vous accueille et vous fait profiter de son meilleur tarif.

Et si on visitait Paris en août ?

Paris vous attend ! En août, la capitale se met en mode vacances. L’ambiance y est plus détendue. C’est le bon moment pour partir à l’assaut de ses trésors ! Musées, monuments, cafés et restaurants sont à nouveau ouverts. Profitez-en et réservez sans tarder votre chambre au Palym !

En août, la plupart des Parisiens prennent le large. En août, Paris souffle un peu. Il y a moins de monde, moins de stress. Encore plus cette année puisqu’une grande partie des visiteurs étrangers manqueront à l’appel.

Paris en août nous révèle un autre visage. Plus serein, plus authentique peut-être.

Pour découvrir ce Paris-là, rien de mieux que de réserver une chambre au Palym. Situé en face de la gare de Lyon, l’hôtel bénéficie d’une position centrale, idéale pour un séjour découverte. À pied ou en transports publics, tous les incontournables sont à portée de main !

Et puis séjourner dans le 12e arrondissement a ses avantages. Le quartier de la gare de Lyon est très agréable, animé et plutôt vert ! Ceci grâce au parc de Bercy tout proche et à la Coulée verte, sans oublier le Jardin des Plantes. Voilà pour la flânerie !

Pour une ambiance plus festive et arty, direction la place de la Bastille avec son réseau de cafés branchés et ses ruelles tortueuses typiques du vieux Paris. À peine plus loin, la place des Vosges vous introduit dans le quartier historique du Marais. Avec ses hôtels particuliers, ses musées (Picasso, Carnavalet, Beaubourg…), ses boutiques mode, sa rue des Rosiers et son ambiance de village, c’est un quartier aux multiples facettes. Situé au centre de Paris, il en est à la fois l’âme et le cœur.

En août, réservez votre séjour à Paris, entre tourisme et lifestyle, à l’hôtel Palym !

59 Rivoli : l’art dans la ville

Un îlot d’originalité dans une capitale muséifiée. Ainsi se revendique le 59 Rivoli. D’abord squat d’artistes, ce lieu atypique est aujourd’hui un espace de création et d’exposition conventionné. Un lieu qui ne ressemble à aucun autre. Et c’est bien pour cela qu’il mérite le détour.

Après la parenthèse du confinement, la rue de Rivoli a retrouvé ses commerces, ses passants, son animation. Artère historique, temple du shopping et pôle touristique, elle est incontournable, tant pour les Parisiens que les visiteurs.

Si vous séjournez à Paris en ce mois de juillet, vous passerez à coup sûr rue de Rivoli. Au n° 59, une gigantesque façade haussmannienne attire votre regard. Son décor assurément tranche avec la monotonie de la rue. Il a été conçu par les artistes en résidence qui occupent le bâtiment. Et il est régulièrement renouvelé pour le plus grand bonheur des passants.

Derrière cette façade se trouve l’un des plus anciens lieux alternatifs parisiens. Le squat des débuts, légalisé en 2009, est devenu un pôle artistique conventionné mais qui reste définitivement singulier. Et cela paie. Le 59 Rivoli est de nos jours le troisième centre parisien de diffusion de l’art contemporain derrière le Centre Pompidou et la galerie nationale du Jeu de Paume.

Cette « fabrique des possibles » accueille une trentaine d’artistes en résidence. Ils y disposent d’un atelier, où créer et recevoir le public. L’accès est libre et ils n’attendent que vous !

Vous pénétrez ici dans un laboratoire de création et d’expérimentation où toutes les disciplines artistiques se rencontrent. Forcément cela donne naissance à quantité d’initiatives et d’événements. Tout est toujours entièrement gratuit dans un souci d’accès au plus grand nombre.

En juillet, découvrez le Paris alternatif et réservez votre chambre à l’hôtel Palym.

Crédit photo : © Kopeikin

En prendre plein les yeux au musée de l’Illusion

Oserez-vous plonger dans le monde fascinant de l’illusion optique ? Oui ? Alors embarquement immédiat pour un voyage déroutant et amusant au musée de l’Illusion. Installé dans le 1er arrondissement de Paris, ce tout nouveau musée est l’un des premiers à avoir rouvert après le confinement.

Le musée de l’Illusion a ouvert ses portes fin décembre 2019. Trois mois plus tard, le voilà contraint de les refermer en raison de l’épidémie de coronavirus. Mais dès l’annonce du déconfinement, il a été l’un des premiers musées parisiens autorisés à accueillir à nouveau du public. Un petit coup de projecteur inattendu, qui a permis de faire parler de lui !

Le musée de l’Illusion ne demande qu’à se faire connaître. Visiteurs qui avez la chance de revenir flâner dans notre belle capitale, que diriez-vous d’ajouter à votre programme ce petit musée original et distrayant ? Et qui plus est, adapté à toutes les générations !

Entre deux visites de « grands » musées et de monuments mythiques, allez donc du côté des Halles pousser la porte du musée de l’Illusion. Là vous attend une expérience unique. Préparez-vous à voir vos sens totalement chamboulés. Ce que vous croyez voir, percevoir, n’est peut-être qu’une illusion…

Rassurez-vous à chaque étape du parcours, vous trouverez une explication rationnelle et scientifique. Le musée de l’Illusion est ainsi un véritable régal à la fois pour les sens et l’esprit. Résultat ? Vous en sortirez heureux et conquis !

New York, Toronto, Shanghai, Dubaï avaient déjà leur musée de l’Illusion. Paris a désormais le sien ! Venez le découvrir en famille ou entre amis. Toutes les infos ici.

Crédit photo : Instagram-museedelillusion_paris

Champs-Élysées Film Festival 2020 : en ligne et gratuit

En 2020, le Champs-Élysées Film Festival se fera on line ! En raison de la crise sanitaire, la 9e édition a dû être annulée sous sa forme habituelle. Mais vous pourrez la retrouver en ligne et gratuitement du 9 au 16 juin. Cinéphiles, à vos écrans !

Comme son nom l’indique, le Champs-Élysées Film Festival est un festival de cinéma. Son objectif ? Défendre et promouvoir le cinéma indépendant américain et français.

D’ordinaire, festivaliers et personnalités du cinéma se retrouvent sur la plus belle avenue du monde. Durant une semaine ils assistent à des projections, des cérémonies, des avant-premières, des soirées festives…

Cette année, les choses seront un peu différentes. Exit les bains de foule, les fauteuils rouges des cinémas, les soirées strass et paillettes organisées dans quelque lieu d’exception de la capitale… Il faudra vous contenter de votre canapé et de la version digitale des nombreux réalisateurs, acteurs et auteurs participant.

Parmi eux, deux invités d’honneur parraineront cette édition un peu spéciale : les réalisateurs Stephen Frears et Edgar Wright. Vous pourrez les rencontrer lors de masterclass interactives en ligne et en live !

Quant à la programmation, elle promet de belles surprises. Longs métrages, courts métrages, rétrospectives, masterclass, showcases musicaux et bonus exclusifs : vous pourrez profiter de tout en intégralité !

Autre bonne nouvelle, la compétition officielle est maintenue. Les films et courts métrages qui obtiendront la faveur des différents jurys et du public se verront couronnés d’un prix. N’hésitez pas à voter !

En juin, fêtez le 7e art depuis chez vous, grâce au Champs-Élysées Film Festival.

Crédit photo : CEFF 2020

Universal Museum of Art : un musée virtuel, des expos uniques

En ces temps de pandémie, le numérique est devenu précieux, surtout en matière de culture. Parmi les acteurs du secteur, Universal Museum of Art fait figure de visionnaire avec son musée entièrement virtuel créé en… 2017 par une start-up française.

Avec le confinement, on a vu surgir une pléthore de propositions culturelles en ligne. Tous les musées et lieux d’exposition se sont démenés pour vous offrir toutes sortes de contenus en ligne : expo et visites virtuelles, concerts live, vidéos et podcasts, etc.

Universal Museum of Art (UMA), lui, n’a pas attendu le confinement pour proposer son musée virtuel. Alors que l’ensemble des lieux culturels restent fermés en raison de l’épidémie, attardons-nous un peu sur ce précurseur, aujourd’hui plus que jamais dans l’air du temps !

UMA, c’est quoi ? Un musée universel d’art. L’objectif de ses créateurs ? Rendre l’art accessible à tous, n’importe où, n’importe quand, gratuitement. Pour ce faire, l’équipe d’UMA a modélisé en 3D des espaces qui n’existent. Ces lieux peuvent de fait accueillir un nombre illimité d’expositions ! Et UMA ne s’en prive pas, créant des expos qui seraient impossibles à réaliser en vrai !

UMA, comment ça marche ? Rendez-vous sur le site et choisissez parmi les expos proposées. Prenez votre temps, vous pouvez errer de salle en salle à votre guise. Une œuvre vous intéresse ? Un clic, et voilà son descriptif. Vous pouvez aussi opter pour les visites guidées.

UMA s’appuie sur un réseau de musées partenaires, situés sur l’ensemble du territoire français, ce qui vous permet d’accéder à leurs collections… sans vous déplacer ! Et si vous avez un casque de réalité virtuelle, c’est encore mieux !

Universal Museum of Art : cliquez, visitez, savourez.

Crédit photo : [EXPO 4] CHATS DANS L’HISTOIRE DE L’ART ® UMA & RMN-GP

#CultureChezNous : visitez les musées sans vous déplacer

Confinement oblige, il a fallu inventer de nouvelles façons de faire, de vivre, de visiter aussi ! Vous avez dû annuler votre séjour à Paris en raison du Covid-19 ? faire une croix sur cette expo si attendue ? Grâce aux visites virtuelles, vous allez quand même pouvoir pousser la porte de plusieurs musées parisiens. En toute sécurité !

En mai, la plupart des lieux publics, comme les musées, restent fermés. Mais une partie de leurs collections est toujours accessible ! À vos claviers donc pour découvrir l’offre culturelle numérique proposée par le ministère de la Culture via le dispositif #CultureChezNous.

Ainsi le Centre Pompidou vous permet de revisiter des expositions et d’explorer la collection permanente. C’est tout l’art moderne et contemporain qui s’invite chez vous sous forme de vidéos et d’animations !

Le Louvre, le plus grand musée du monde, ouvre plusieurs de ses salles à la visite virtuelle. Antiquités égyptiennes, Louvre médiéval, galerie d’Apollon… Déplacez-vous à votre rythme de pièce en pièce, prenez le temps d’admirer les œuvres, repérez celles que vous aimeriez voir « en vrai ». C’est simple, vous aurez le Louvre à vous tout seul. Grisant !

Visiter le Grand Palais en 2 minutes 30, c’est possible… si vous optez pour la visite virtuelle ! Nous vous conseillons de la compléter par l’expo « Pompéi chez vous », un ensemble de contenus en avant-première de l’expo qui n’a pu être présentée au public en raison de la situation sanitaire.

Autre visite possible, celle du musée du Quai Branly. Vidéos d’expos, de concerts, de conférences… : de nombreux contenus sont accessibles. Il est également possible d’explorer les collections via la base de données. Voilà qui devrait occuper des heures durant les plus mordus de civilisations et d’arts extra-européens.

Le 13e arrondissement : principal spot du street art parisien

Après des jours et des semaines de confinement, vous n’aurez qu’une envie : sortir ! Pour combiner visite culturelle et balade au grand air, direction le 13e arrondissement de Paris. Là vous attend un véritable musée à ciel ouvert 100 % street art. Mais patience : s’aventurer dans les rues de Paris en mode tourisme n’est toujours pas à l’ordre du jour !

Le 13e arrondissement avait un rêve : concurrencer New York, Lisbonne et toutes ces grandes métropoles promues au rang de temples de l’art urbain. Pari réussi ! Grâce à la mairie du 13e et la galerie Itinerrance, le quartier est devenu un immense terrain de jeu pour les street-artistes.

Graffiti à la bombe, installation interactive, dessin au pochoir, autocollant, fresque monumentale, illustration en 3D, les œuvres de street art prennent mille et une formes. Le 13e à lui seul en concentre des dizaines. Ainsi 35 fresques réalisées par 26 artistes sont visibles depuis la rue ou via la ligne 6 du métro.

Vous marcherez donc de préférence le nez en l’air, à la recherche de ces créations. Là, une immense fresque, peut-être signée Shepard Fairey, C215 ou Conor Harrington. Ici, une mosaïque colorée du Français Invader, plus loin un message déposé au pochoir par Miss Tic.

Pour la promenade, vous aurez le choix : soit déambuler à votre gré dans les rues du quartier et laisser l’imprévu vous surprendre, soit suivre un parcours, guidé ou non, pour être sûr de ne rien manquer.

N’oubliez pas de pousser jusqu’à la Butte-aux-Cailles qui abrite aussi de nombreuses œuvres.

En mai, la situation sanitaire liée au Covid-19 requiert encore prudence et restrictions dans les déplacements. Aussi, dans l’immédiat, c’est depuis votre canapé que nous vous invitons à profiter du parcours street art du 13e grâce au site www.boulevardparis13.com

Bercy Village : un agréable but de promenade

Certes l’heure n’est pas à la promenade en raison du confinement. Mais rien ne vous empêche de noter pour plus tard de bonnes idées balades. Ainsi au départ du Palym, Bercy Village et ses boutiques constituent un excellent but de promenade que vous pourrez prolonger au parc de Bercy voisin ou au musée des Arts forains. À garder dans un coin de votre tête et à faire dès que la situation sanitaire le permettra !

La balade jusqu’à Bercy Village est déjà en soi un trajet plaisant. Elle vous fera croiser le ministère de l’Économie et des Finances, grand vaisseau de pierre arrimé à la Seine. Plus loin, c’est la silhouette de la Cinémathèque qui se détache aux abords du parc de Bercy.

Enfin, vous touchez au but ! Bercy Village est une enclave un peu particulière au sein de la capitale. Entièrement piéton et préservé de l’agitation, ce complexe a été aménagé sur le lieu des anciens chais et entrepôts de Bercy, inscrits aux monuments historiques. Ils abritent désormais une trentaine d’enseignes.

Une fois franchies les arches de pierre, vous voilà plongé au cœur d’un village pittoresque, avec ses rues pavées, son enfilade de boutiques aux pierres apparentes et toits pointus. Difficile de ne pas tomber sous le charme !

Hors période de confinement, on s’y presse à toute heure du jour pour flâner, faire du shopping cour Saint-Émilion, boire un verre ou déjeuner en terrasse, s’offrir une gourmandise à l’un des comptoirs de rue. Le soir, ce sont les salles de cinéma, les bars et restaurants qui attirent les noctambules.

Toute l’année, animations et expositions y sont organisées. Les fêtes, comme Noël ou Pâques, sont notamment l’occasion de mises en scène et déco sympathiques. À ne pas manquer, en particulier avec les enfants !

La Fab. Agnès B. : fabrique culturelle et solidaire

C’est le nouveau lieu culturel du 13e arrondissement ! Ouvert en février 2020, la Fab. abrite la collection d’art contemporain d’agnès b., une galerie, une librairie mais aussi 75 logements sociaux. À une station de métro de l’hôtel Palym, voici la nouvelle adresse branchée et solidaire à découvrir à Paris… dès que la situation sanitaire le permettra !

L’immeuble se dresse place Jean-Michel-Basquiat, dans un quartier vibrant et plein de promesses. Dans cet écrin design et sobre, entièrement neuf, agnès b. a voulu mettre à l’honneur trois actions qui lui sont chères : la création artistique, la solidarité, l’environnement.

Pour son expo d’ouverture, la styliste, mécène et collectionneuse a choisi le thème de la hardiesse. Toutes les pièces présentées proviennent de sa collection particulière. Une collection éclectique et atypique qui se dévoilera au fil d’expositions temporaires.

À l’étage, c’est la galerie du jour qui vous attend, une galerie conçue comme une maison où tout serait à vendre : peintures, sculptures, photographies, quelques meubles… Les œuvres, bien mises en valeur par le cadre épuré, s’affichent sans distinction de style ni d’époque. Elles n’ont qu’un point commun : celui d’avoir plu à agnès b. Si vous êtes touché à votre tour par l’un d’elles, vous pourriez bien la rapporter chez vous : la gamme de prix est adaptée à toutes les bourses, nous assure agnès b.

La Fab. est assurément un lieu peu commun, qui mérite la visite. Et même qu’on y revienne (les expositions sont amenées à changer tous les trimestres). L’occasion également de s’informer sur les actions solidaires et environnementales portées par la styliste.

Après le confinement, offrez-vous une bouffée d’art contemporain ! Retrouvez toute la programmation de La Fab. agnès b. sur le site : https://la-fab.com

Photo : Jean-Michel Basquiat, Untitled, 1984 – collection agnès b. © Estate of Jean-Michel Basquiat – Licensed by Artestar, New York.

À découvrir en mars : le 35e Festival des arts martiaux

Aïkido, bulkempo, caporeira, kung-fu, taekwondo et bien d’autres… Le 21 mars à l’AccorHotels Arena, les arts martiaux dans leur grande diversité se donnent rendez-vous pour le 35e Festival des arts martiaux. Pour voir les plus grands maîtres du monde en action…

Du sport et du spectacle. Voilà ce que vous propose ce festival, considéré par les fans et les pros comme le plus grand rassemblement d’arts martiaux au monde.

Imaginez, des dizaines de disciplines représentées, des plus connues aux plus confidentielles. Des dizaines de démonstrateurs venus de quatre continents. Des performances et des acrobaties mêlant magie, tradition, passion. Tout cela sous le regard admiratif de 15 000 spectateurs.

Sur le tatami, les shows s’enchaînent, les grands experts hexagonaux succèdent aux grandes figures mondiales. Cascades, combats avec armes ou à mains nues, chorégraphies, mises en scène spectaculaires, challenges, rien de manque pour tenir le public en haleine !

Invités de prestige, les moines de Shaolin présenteront l’art du kung-fu chinois dans sa plus pure tradition. L’équipe Sikh de l’Academy de Gatka, spécialement venue de Patiala en Inde, dévoilera ses techniques. Quant au sumo, il sera représenté par cinq champions de l’équipe russe, auréolés de titres nationaux et internationaux. Parmi les invités vedettes, citons encore le Canadien Dave Leduc, le premier non-Birman à avoir décroché une ceinture mondiale en lethwei.

Avouez que cet extrait du programme a de quoi séduire. Pratiquants ou néophytes, profitez donc de votre séjour parisien à l’hôtel Palym pour vous offrir une soirée pas comme les autres.

Le 21 mars, assistez au 35e Festival des arts martiaux et devenez incollable en grappling, haidong gumdo, krav maga, MMA, wushu…

Crédit Photo : Nguyen Photographies

Voyages en Méditerranée à l’Atelier des lumières

Renoir, Monet, Chagall… À partir du 28 février, L’Atelier des lumières vous entraîne sur les rives de la Méditerranée dans les traces d’une vingtaine d’artistes. Une nouvelle création numérique et lumineuse, à savourer sans modération comme un avant-goût de l’été.

Dès son ouverture en 2018, l’Atelier des lumières s’est imposé comme le nouveau lieu culturel et artistique incontournable de la capitale. Après Klimt et Van Gogh, il vous invite pour une nouvelle immersion.

Monet, Renoir, Signac, Derain, Vlaminck, Matisse, Bonnard, Chagall… À travers sept séquences, les courants artistiques et leurs plus grands représentants se succèdent. Sur les murs de cette ancienne fonderie convertie en centre d’art, et sur le sol, les œuvres sont projetées, immenses, radieuses, colorées, elles englobent tout, inondant la pièce et les visiteurs.

De l’impressionnisme au modernisme, en passant par le pointillisme et le fauvisme, entre autres, l’exposition s’intéresse au lien entre la création artistique et les rives méditerranéennes. Tous ces courants ont en commun leur approche nouvelle de la lumière et de la couleur, ici admirablement mises en valeur.

Pas besoin d’ailleurs de s’y connaître en art pour apprécier le voyage. Preuve s’il en est, la joie des bambins, crapahutant dans la lumière colorée, cherchant à saisir les images mouvantes.

Au total, ce sont plus de 500 œuvres qui s’animent, se recomposent trait après trait, donnant l’illusion d’un miroitement de la mer et d’un soleil étincelant.

En parallèle, et toujours en hommage à la Méditerranée, vous découvrirez également un programme court intitulé « Yves Klein, l’infini bleu ».

En mars, offrez-vous un aller-retour Paris-Méditerranée à l’Atelier des lumières.

Crédit Photo : Atelier des lumières

Un dîner romantique dans le 12e arrondissement

Les amoureux aiment Paris et Paris le leur rend bien. Pour une escapade à deux, la capitale est la destination parfaite, d’autant plus à l’occasion de la Saint-Valentin ! Mais, cher visiteur qui séjournez à l’hôtel Palym avec votre moitié, avez-vous songé à réserver une table pour votre tête-à-tête du 14 février ? Pas de panique, les adresses ne manquent pas dans les environs immédiats de l’hôtel !

Du plus proche au plus éloigné, quelques restaurants à découvrir en duo (liste non exhaustive).

Le Train Bleu, chic et emblématique. Pour en mettre plein la vue à l’élu(e) de votre cœur, prenez place dans le somptueux décor de ce restaurant gastronomique situé dans la gare de Lyon. La carte est tout aussi étincelante.

Café Barjot, un bistrot 100 % parisien. Banquettes en velours rouge, miroirs, lumière tamisée, cadre Art déco et, dans l’assiette, une cuisine française traditionnelle. À 5 minutes à pied de l’hôtel Palym, cette adresse séduira les nostalgiques des brasseries d’antan.

Maguey, beau et bon. Ici, pas de carte. Vous choisissez deux adjectifs et ce sont eux qui articuleront le repas que vous dégusterez. Un concept original, des plats délicieux et un cadre chaleureux à souhait. Succès assuré !

VIP Paris Yacht Hotel, pour faire chavirer son cœur. Quoi de plus romantique qu’un dîner sur la Seine ? Amarré quai de la Rapée, ce bateau-hôtel-restaurant sert une cuisine soignée. À savourer en admirant les monuments illuminés qui défilent au gré de la croisière.

Le Swann, original et tendance. Déco chic pour ce restaurant qui mise sur une carte tout aussi raffinée. Les préparations sont bien exécutées et le service chaleureux. Votre amoureux/euse appréciera !

Pour la Saint-Valentin, réservez une table dans le 12e et votre chambre à l’hôtel Palym !

Défi : le nouveau spectacle du Cirque d’hiver

Quoi de mieux qu’un spectacle de cirque pour échauffer les esprits et réchauffer les cœurs en ce mois de février ? Le bien nommé Cirque d’hiver, entre Bastille et Oberkampf, vous présente jusqu’au 15 mars sa nouvelle création intitulée « Défi ». En piste !

C’est une institution. Pas seulement du quartier, de Paris tout entier. Ce vénérable cirque inauguré en 1852 en a vu passer des artistes ! Et des spectateurs encore plus ! S’il est encore là, c’est bien que la magie opère toujours. Il faut dire que la famille Bouglione, aux manettes depuis 1934, sait y faire. Mêlant tradition et modernité, ses spectacles remportent toujours un franc succès.

Le dernier en date, « Défi » ne déroge pas à la règle. Pendant 2 heures, sous le chapiteau, les numéros s’enchaînent, les émotions aussi. Subjugué par le ballet des lumières, des couleurs, des paillettes, transporté par la musique de l’orchestre live, on rit, on s’émerveille, on frissonne, on s’attendrit, on s’extasie.

Comme toujours, le Cirque d’hiver a sélectionné les meilleurs artistes du moment, qu’il est allé chercher aux quatre coins du monde. Ces circassiens de haut vol s’associent aux non moins talentueux membres de la famille Bouglione pour offrir un moment de pure féerie. Roue de la mort, performances physiques et acrobaties, ballets canin, félin et même de chameaux, numéro comique, jonglerie, Hula Hoops, clowns : tous les classiques sont là et se combinent habilement à des numéros totalement inédits, comme ce petit avion téléguidé qui fait rimer poésie et technologie.

Le Cirque d’hiver a-t-il remporté son « défi » ? Il semblerait bien que oui. Mais pour vous en convaincre, le mieux reste encore de réserver votre place dans les gradins et de laisser le charme agir…

Crédit Photo : Bingo 3© Cirque d’Hiver Bouglione de Paris – Dominique Secher

Visitez l’Opéra Bastille !

À Paris, les vieilles pierres ont la faveur des touristes : cathédrale Notre-Dame, palais du Louvre, Arc de Triomphe, Pont-Neuf… Et si pour changer vous alliez visiter un monument moderne doté de technologies de pointe ? Le grand théâtre de l’Opéra Bastille ouvre ses portes au public lors de visites guidées. Une occasion unique de passer côté coulisses…

La capitale française regorge de trésors patrimoniaux qui ont traversé les siècles. Mais certains, sans être si anciens, constituent aussi une part entière du patrimoine parisien. C’est le cas de l’Opéra Bastille. Inauguré en 1989 et signé de l’architecte Carlos Ott, ce grand théâtre moderne à la façade de verre trône majestueusement sur la place de la Bastille.

Peut-être le connaissez-vous déjà pour y avoir assisté à un concert, un ballet, un opéra ? Que diriez-vous désormais de passer en coulisses ? Durant 1 h 30, un guide conférencier vous entraîne dans les entrailles de cette fabuleuse ville-opéra. Et vous explique tout.

L’Opéra Bastille recèle une machinerie spectaculaire, des équipements scéniques aux dimensions incroyables. Voyez par exemple la fosse d’orchestre qui peut accueillir jusqu’à 130 musiciens. Saviez-vous qu’en plus de la scène principale il existe une scène de répétition, aux mêmes dimensions et avec sa propre fosse ? Ce n’est tout. L’Opéra abrite des ateliers, des lieux de stockage et emploie des centaines de personnes. Techniciens du génie scénique, sculpteurs et peintres, couturières et coiffeurs… une véritable fourmilière au service de l’art !

La visite comprend les foyers publics, la salle de spectacle et les coulisses du théâtre. Une découverte unique que le guide pimentera de petites et grandes histoires sur ce haut lieu de culture.

D’autres informations sur la visite de l’Opéra Bastille et sa programmation sur le site :
www.operadeparis.fr

Faits d’hiver : la danse à l’honneur

Alors que Paris grelote, que la Seine se fige, les corps se délient et les émotions fleurissent. Du 13 janvier au 8 février, le festival Faits d’hiver vous invite à découvrir l’univers de l’art chorégraphique : 16 compagnies, 12 créations, 36 représentations et 12 lieux, la plupart tout proches de l’hôtel Palym !

Faits d’hiver est un festival de danse contemporaine qui célèbre cette année sa 22e édition. Une déjà bien longue existence qui lui a permis de peaufiner les choses au fil de temps. Et de grandir, petit à petit. Ainsi, en 2020, le festival investit encore plus de lieux à Paris et dans sa proche banlieue.

Si vous séjournez à l’hôtel Palym entre le 13 janvier et le 8 février, vous aurez la chance de vous trouver tout près de plusieurs lieux de diffusion. Citons le Carreau du Temple (3e), le Centre culturel suisse (4e), Micadances (4e), Le Socle (4e), le Centre Pompidou (4e), l’espace culturel Bertin-Poiré (1er)… Vous pourrez y découvrir un large panel de créations et de travaux novateurs, en grand et petit format, assister à des performances solos, en duo, en trio. Dans tous les cas, vous y ferez des rencontres inédites et y verrez de jolies choses.

La programmation comprend des chorégraphes de renom et d’autres moins connus, au regard singulier, aux propos parfois teintés d’une approche politique ou sociologique. C’est toute cette diversité qui fait la richesse du festival.

Si la danse contemporaine reste une inconnue pour vous, profitez de cette 22e édition de Faits d’hiver pour vous initier à cet art qui parle autant qu’il montre.

Mettez un peu de danse dans votre séjour parisien et réservez votre chambre à l’hôtel Palym.

Éblouissant Festival des lumières au Jardin des Plantes

Pleins feux sur les océans ! Pour sa deuxième édition du Festival des lumières, le Muséum d’histoire naturelle de Paris vous entraîne à la découverte des fonds marins et de leurs habitants ! Une odyssée nocturne et féerique pour illuminer les fêtes de fin d’année ! À voir jusqu’au 19 janvier 2020.

Ils ont envahi le Jardin des Plantes. Poissons, poulpe, requin et autres créatures marines sont les vedettes d’Océan en voie d’illumination, un parcours insolite et artistique imaginé par le Muséum. Au total une cinquantaine de structures monumentales et lumineuses ont été disséminées à travers le Jardin, suivant quatre thématiques. Elles sont à découvrir au gré d’une balade enchanteresse qui, au-delà de l’esthétisme, souhaite aussi sensibiliser le public tant à la richesse qu’à la fragilité des océans.

L’aventure, peu commune, débute donc à la nuit tombée place Valhubert. Là, les habitants du littoral tropical accueillent les premiers pas des visiteurs. Et la magie opère. Émerveillés, grands et petits se laissent glisser jusqu’aux mers chaudes, avant de plonger dans les abysses mystérieux peuplés de créatures étranges, pour échouer enfin dans les mers glacées des pôles.

La première édition de ce festival, Espèces en voie d’illumination, organisée en 2018, a connu un succès phénoménal, avec près de 370 000 visiteurs. Ce deuxième opus promet également de rameuter les foules. Réservez votre billet au plus vite !

Enfin sachez que la grande exposition Océan présentée à la Grande Galerie de l’Évolution s’avère un excellent moyen de prolonger cette immersion aquatique et de compléter ses connaissances sur le monde marin.

Renseignements utiles et billetterie sur le site du Jardin des Plantes : www.jardindesplantesdeparis.fr

Fêtez le réveillon du Nouvel An sur les Champs-Élysées !

Le 31 décembre 2019, tous sur les Champs-Élysées ! Comme des milliers de Parisiens et de visiteurs, rendez-vous sur la plus belle avenue de Paris pour célébrer le passage à la nouvelle année. Autour de l’Arc de Triomphe, spectacle son et lumière et feu d’artifice vous mèneront tambours battants jusqu’en 2020. Prêt pour le décompte ?

Le soir de la Saint-Sylvestre, tous les regards seront tournés vers l’Arc de Triomphe. Depuis plusieurs années, le monument sert de prestigieux support à un spectacle vidéo et musical. Durant une vingtaine de minutes, les images s’enchaînent et s’animent sur les murs de pierre, en rythme avec la musique. Les couleurs fusent dans la nuit, illuminent le ciel de Paris et le regard des milliers de spectateurs rassemblés sur les Champs-Élysées pour l’occasion.

Ce grandiose spectacle organisé par la mairie de Paris est un prélude à l’inévitable compte à rebours qui doit nous mener jusqu’à minuit. Alors, place au feu d’artifice ! Une féerie de lumières pour clôturer en beauté le spectacle et souhaiter la bienvenue à la nouvelle année.

Moment de magie et de liesse populaire, le réveillon du Nouvel An sur les Champs-Élysées est à vivre au moins une fois dans sa vie ! Si vous séjournez à l’hôtel Palym lors des fêtes de fin d’année, ne ratez pas cet événement unique. Petit conseil : n’attendez pas 23 heures pour vous rendre sur place. Les premiers spectateurs arrivent très tôt. Faîtes de même et profitez-en pour arpenter la scintillante avenue des Champs-Élysées, majestueuse dans ses habits de fête.

Dites au revoir à 2019 au pied de l’Arc de Triomphe, et réveillez-vous en 2020 dans votre chambre à l’hôtel Palym !

Hôtel Palym - Salon de la Photo

Salon de la photo : le 8e art à l’honneur

Vous êtes plutôt compact ou reflex ? Du genre à avoir le déclencheur facile ou à attendre des heures pour réussir LE cliché parfait ? Amateurs ou pros, quel que soit votre profil, le 11e Salon de la photo vous attend tous du 7 au 11 novembre à Paris Expo-porte de Versailles. Pour s’équiper et s’informer, c’est le lieu rêvé. Cheese !

Le rendez-vous en France de tout ce qui fait la photographie pour tous ceux qui en font ! Ainsi se présente le Salon lui-même. Et de fait, si le sujet vous intéresse, vous ne pourrez qu’être comblé. Durant 5 jours, à Paris Expo, il ne sera question que de photographie. Grandes marques internationales de l’image, fabricants, importateurs, mais aussi écoles, groupements professionnels et presse photo, tous seront là pour échanger, exposer, expliquer, débattre sur l’actualité du monde de la photo.

Vous souhaitez renouveler ou compléter votre matériel ? La Village des ventes propose à peu près tout ce qui se fait, y compris les dernières nouveautés, à découvrir d’urgence. Besoin de conseils techniques ? Prise de vues, impression, retouche numérique, stockage : aucune question ne restera sans réponse. Et parce que le faire vaut toujours mieux que le dire, des ateliers pratiques et des stages sont également au programme.

Bien sûr, vous ne repartirez pas sans avoir jeté un œil aux diverses expos, toutes inédites, ni sans avoir tendu une oreille aux grandes conférences. La photo culinaire, la photo de science, la photo de nus… une multitude de thèmes seront abordés, en compagnie, cela va de soi, de grands noms du secteur.

En novembre, l’hôtel Palym accueille tous les férus de photo. Retrouvez le programme et toutes les infos sur le site du Salon : www.lesalondelaphoto.com

 

Hôtel Palym - Salon Marjolaine

Qu’il est bio le Salon Marjolaine !

Envie de vert ? Du 2 au 11 novembre, le Salon Marjolaine ouvre ses portes au Parc floral de Paris. Ce rendez-vous désormais incontournable de l’automne promet de mettre tous vos sens en émoi et votre détermination au beau fixe : oui, consommer mieux et vivre bien, c’est possible. Vous en aurez la preuve à tous les coins de stands…
Le bio a le vent en poupe. Au Salon Marjolaine, on est convaincu de ses bienfaits depuis fort longtemps déjà. Le premier Salon de ce qui s’apparente au plus grand marché vert de France a été organisé pour la première fois en… 1976 ! Depuis plus de 40 ans donc ce Salon invite chaque année un public de plus en plus nombreux à découvrir une très large sélection de produits. Alimentation, cosmétiques, mode, habitat, tourisme, artisanat… L’immersion dans le monde des pratiques bio et responsables est totale !
Au fil des ans, le Salon s’est enrichi de temps forts et d’animations qui viennent ponctuer ces 10 jours. Au programme, 30 tables rondes et ciné-conférences, 130 ateliers découverte, 60 ateliers slow life (moments zen en perspective) et aussi une nocturne pour en profiter jusqu’au bout de la nuit (ou presque) !
Quelques rendez-vous à ne pas manquer : le Café Écolo, espace où discuter, échanger, s’informer, les dégustations de vins bio et les ateliers pratiques pour faire soi-même (son dentifrice, son compost…).
Résumons : le Salon Marjolaine est le rendez-vous de tous les adeptes de la bio attitude ou des curieux désireux de mener une vie plus saine, plus respectueuse de l’environnement, plus positive. Au total, 560 exposants, tous experts de l’agriculture biologique, de l’écologie, du développement durable et du bien-être au naturel vous y attendent.
En novembre Paris est beau et bio !

Hôtel Palym - Halloween

Fêtez Halloween à Paris !

Pourquoi aime-t-on les vacances de la Toussaint ? Pour Halloween ! Que l’on soit grand ou petit, on adore se faire peur… et se payer une bonne tranche de rigolade. Tout est question de dosage : soirée d’épouvante plus vraie que nature ou petite fiesta bon enfant, à Paris pour Halloween, il y en a pour tous les goûts. L’hôtel Palym vous livre quelques bons plans… effrayants !

Costume obligatoire ! Pas question de fêter Halloween avant d’avoir revêtu la panoplie du parfait petit monstre, vampire, zombie… Les idées les plus farfelues sont les bienvenues ! Ainsi paré, vous voilà prêt à vous fondre dans la nuit parisienne, au côté de créatures tout aussi horrifiantes ou désopilantes.

Les bars et les clubs, relookés pour l’occasion, restent l’un des points de ralliement préférés de tous les fêtards du 31 octobre. Frissons et fun garantis ! Même ambiance terrifiante sur fond de décibels aux Docks de Paris où se tient la plus grande fête d’Halloween de France : l’Halloween Festival 2019 ! Laissez-vous entraîner au cœur d’une forêt sombre et maléfique ambiancée par une quinzaine d’artistes.

Les plus téméraires oseront le Manoir de Paris, une expérience intense déconseillée aux moins de 12 ans et aux âmes sensibles… Plus soft, plusieurs musées et lieux parisiens se mettent au diapason et proposent eux aussi des animations spéciales à découvrir en famille ou entre amis. Citons par exemple le parc zoologique de Paris-Muséum d’histoire naturelle ou le musée Grévin. Sans oublier bien sûr le parc Disney qui, chaque année, se met aux couleurs d’Halloween dès la fin septembre.

Pour Halloween, réservez votre séjour à l’hôtel Palym, et venez frissonner de peur et de plaisir grâce aux multiples animations organisées dans la capitale.

Hôtel Palym - Toulouse - Lautrec

Résolument moderne : Toulouse-Lautrec au Grand-Palais

Vous pensez connaître Toulouse-Lautrec ? L’exposition du Grand-Palais organisée du 9 octobre au 27 janvier 2020 va peut-être vous prouver le contraire. Cet automne, le musée réunit environ 200 œuvres de l’artiste sur lesquelles il invite le visiteur à poser un regard nouveau. Décryptage.

La Goulue, le Moulin-Rouge, les maisons closes… La nuit parisienne et ses plaisirs sont au centre de l’œuvre de Toulouse-Lautrec. Faut-il pour autant le réduire à un peintre de la « culture de Montmartre », témoin de ses ivresses et de ses débauches ? Non ! ripostent les commissaires de l’exposition « Résolument moderne ».

Il est temps d’ouvrir le prisme et de voir enfin Toulouse-Lautrec comme un artiste du réalisme, héritier direct d’Ingres, de Manet, de Degas. Son réalisme à lui est expressif, brusque, drôle, direct. Il entend dépeindre la réalité de son temps dans tous ses aspects, y compris les moins convenables. Sans jugement, sans critique, et toujours avec beaucoup d’humanité. Certes le style reste incisif, caustique voire satirique. Mais il s’y cache aussi de la poésie et un esthétisme qui ne sont pas le fruit du hasard, mais bien d’une recherche, d’une ambition assumée par le peintre languedocien.

Singulier et complexe, ainsi pourrait-on qualifier Toulouse-Lautrec. Toulouse-Lautrec, peintre avant-gardiste ? Toulouse-Lautrec, précurseur du futurisme ? Quelle que soit la lecture qu’on en fait, son œuvre reste unique, et ses toiles fascinantes par leurs couleurs, leur mouvement, leur réalisme parfois cru.

À partir du 9 octobre, laissez-vous séduire par la verve inimitable de ce grand maître de la peinture, génial et talentueux mais resté incompris à son époque.

Vous retrouverez toutes les informations pratiques sur l’exposition sur le site officiel du Grand-Palais : www.grandpalais.fr

 Crédit : https://www.grandpalais.fr

Techno Parade 2019

Save the date : la Techno Parade est de retour le 28 septembre 2019 à Paris ! Au programme ? Une flopée de chars équipés de sound system pour envoyer les décibels à travers les rues de la capitale : house, électro, transe, dubstep, drum’n bass, hardcore…

La Techno Parade fête ses 21 ans ! C’est donc maintenant un rendez-vous bien ancré. Mais connaissez-vous vraiment la Techno Parade ? L’hôtel Palym vous propose un petit résumé en trois points du pourquoi du comment.

1/ Mettre à l’honneur la culture et la musique électroniques : c’est l’objectif premier de cette manifestation, celui qui a guidé sa création. Depuis, le genre a été plutôt bien adopté par la jeunesse et le public, mais il reste encore des freins au développement du secteur. La Techno Parade entend bien donc continuer à interpeller médias, grand public et institutions.

2/ Faire la fête :des DJ comme s’il en pleuvait,du son non-stop… la Techno Parade met tout en œuvre pour vous faire bouger ! Elle reste avant tout un moment unique de fête, de liberté, de danse et de convivialité qui rassemble près de 400 000 personnes !

3/ Découvrir :des organisateurs, des labels, des artistes, des collectifs, des porteurs de projets… grâce aux différents chars du défilé participatif. Chacun à leur manière, ils contribuent à cette grande fête, offrant ainsi une sorte de vitrine internationale de ce qui se fait de mieux dans le domaine. Une occasion aussi de mettre en avant les talents émergents.

Si un bain de foule au rythme de sons électro ne vous fait pas peur, l’hôtel Palym vous donne rendez-vous à Paris le 28 septembre pour la Techno Parade.

Retrouvez toutes les infos sur le site de l’événement : http://www.technoparade.fr

Quand Paris fête ses jardins et l’agriculture urbaine

Un week-end au vert mais en ville ? Oui, c’est possible ! La preuve avec la Fête des jardins et de l’agriculture urbaine, organisée les 14 et 15 septembre. Comme chaque année, cette manifestation invite grands et petits à découvrir ou redécouvrir les espaces verts de la capitale. Instants champêtres en perspective !

Le parc Monceau ? le parc Georges-Brassens ? le jardin des Tuileries ? Faites votre choix ! Pour la Fête des jardins 2019, ce sont en tout 40 lieux qui sont ouverts à la visite à Paris et dans les communes proches, certains de façon exceptionnelle. Dans chacun d’entre eux, les visiteurs pourront participer à toutes sortes d’animations gratuites en lien avec la nature : atelier rempotage, composition florale, visites guidées, concerts, jeux, promenades…

Depuis presque 20 ans, l’affaire est bien rodée, aussi cette 23e édition devrait une nouvelle fois attirer des milliers de curieux. Que vous soyez déjà sensibilisé ou non aux problèmes de l’environnement, cette manifestation familiale et populaire est l’occasion de s’offrir une parenthèse ludique et écologique. Et même de découvrir les métiers de la filière paysage via les rencontres avec les agents qui travaillent au quotidien dans les parcs, jardins et bois de la capitale.

Dans le 12e arrondissement, non loin de l’hôtel Palym, de nombreux lieux vous attendent. Connaissez-vous le jardin Debergue-Rendez-Vous ? le parc des Deux-Lauriers ? les jardins partagés de la rue Verte ? Autant de petits coins de nature où partager un moment convivial les deux mains dans la terre ou les pieds dans l’herbe ! Sans oublier le parc de Bercy qui vous accueille également avec des démonstrations, des expos, des ateliers…

Plus d’informations concernant le programme sur : www.paris.fr

Hôtel Palym - Grande Arche

Garden Parvis : le plus grand lieu de vie outdoor

Et si vous preniez vos quartiers d’été à la Défense ? Imaginez : 5 600 mètres carrés de parvis transformés en espace de fête et de détente. Du 11 juillet au 25 août, le quartier d’affaires de la capitale accueille Parisiens et visiteurs autour d’un verre, de concerts et de divertissements variés ! Rendez-vous au pied de la Grande Arche !

L’été, Paris n’est plus tout à fait Paris. Vidée de ses habitants, alanguie sous un beau ciel bleu, la ville se met en mode vacances. Mais Paris sans Parisiens, ce ne serait quand même plus Paris. Rassurez-vous, il reste toujours quelques travailleurs en juillet-août, prêts comme vous à profiter de la douceur estivale. Et où se retrouve tout ce petit monde pour passer du bon temps et faire la fête ? À Garden Parvis, le nouveau hub de fraîcheur de la capitale !

Food Court, terrasses ombragées, bars expérientiels, concerts gratuits, pop-up stores, zones d’activités thématiques, activités libres… Pendant six semaines, la Défense se met en quatre pour vous offrir du bon temps. Le tout gratuitement !

Toute la journée, les petites faims y trouveront de quoi se rassasier. Et se régaler ! Au milieu des hommes et femmes d’affaires, savourez des produits frais et de saison, des tapas, des salades… À l’heure de l’afterwork, mêlez-vous à la foule pour un drink au pied de la Grande Arche, ambiancée chaque jeudi et vendredi par un live DJ set.

Mais ce n’est pas tout. En journée, les quatre zones thématiques grouillent d’activités en tout genre pour grands et petits : animations culturelles, sportives, ateliers DIY…

Cet été, découvrez l’esplanade comme vous ne l’avez jamais vue avec Garden Parvis !

Hôtel Palym - Soldes

Trois, deux, un : soldez !

Vous allez adorer… séjourner à Paris pendant les soldes ! Du 26 juin au 6 août la capitale de la mode multiplie les bonnes affaires, les prix cassés, les rabais à gogo. Fashionista de la première heure ou non, posez donc vos valises à l’hôtel Palym et laissez-vous gagner par la fièvre acheteuse qui s’empare de Paris chaque été !

Tous les ans, en début d’été, c’est le même rituel : partout sur les vitrines de grandes affiches annoncent les promotions à saisir. Sur les portants, dans les rayons, des étiquettes fleurissent indiquant –30 %, –50 % et jusqu’à –70 % de réduction. Habits, chaussures, meubles, parfums… rien n’échappe à la grande braderie ! Entrez mesdames et messieurs tout doit disparaître avant l’arrivée de la nouvelle collection !

À peine quitté l’hôtel Palym, les jolies boutiques des créateurs et artisans du Viaduc des Arts vous font de l’œil. Un peu plus loin, les pavés de Bercy Village vous accueillent sous une déferlante de ballons colorés, traçant un chemin de traverse au milieu des boutiques. À faire si la balade vous tente autant que le shopping.

Pour les purs et durs, direction les incontournables, les rues et quartiers qui valent à Paris sa réputation de temple du shopping : le quartier du Marais et ses boutiques branchées ; Saint-Germain-des-Prés pour la haute couture et la rue de Rennes pour les grandes enseignes de prêt-à-porter ; le boulevard Haussmann et ses mythiques grands magasins ; sans oublier les Champs-Élysées, l’avenue Montaigne, la rue du Faubourg-Saint-Honoré, fiefs des grands noms du luxe.

À noter : les soldes d’été durent six semaines et comportent généralement trois démarques.

Hôtel Palym - Fête de la musique

La Fête de la musique 2019

Musical et convivial : le plus populaire des rendez-vous de l’été est de retour ce 21 juin 2019 ! Comme chaque année la Fête de la musique déferle sur les villes et villages de France. Et la magie opère. À Paris comme ailleurs, le 21 juin, sortez donc flâner dans les rues et les places transformées pour l’occasion en une gigantesque scène ouverte.

La Fête de la musique, tout le monde connaît ! Le groupe de jeunes qui balance les décibels dans le café du coin, la chorale du conservatoire qui égrène son répertoire sur le parvis de l’église, le guitariste inconnu qui chante sa ballade sur un bout de trottoir ou encore la vedette qui enflamme la scène dressée sur la grande place pour un concert d’un soir. Qu’ont-ils en commun ? Le goût de la musique bien sûr, mais aussi l’envie de le partager, gratuitement, juste pour le plaisir d’être ensemble et de s’amuser.

La Fête de la musique, tout le monde connaît, mais la Fête de la musique à Paris, ça vous dit ? Le 21 juin 2019, depuis l’hôtel Palym, partez à la découverte des pépites musicales du jour le plus long de l’année ! Vibrez au rythme des tambours japonais place de la Bastille, poussez la chansonnette dans une chorale improvisée au son des accordéons place des Vosges, faites-le plein de musique électro rue Saint-Antoine, déhanchez-vous, sur une péniche amarrée sur la Seine, emmené par une bande de musiciens funk, jazz et groovy ou plongez sous la pyramide du Louvre le temps d’un concert classique de l’orchestre de Paris.

Vous l’aurez compris, choix et variété sont au programme, et le programme ne cesse de s’enrichir de jour en jour !

Toutes les informations et les événements sur le site : https://fetedelamusique.culture.gouv.fr

Lenny Kravitz et Elton John : deux stars à l’AccorHotels Arena !

Les bonnes raisons de séjourner à l’hôtel Palym ne manquent pas : des chambres cosy et design, un large panel de prestations, un emplacement central… Cette situation au cœur de Paris justement lui permet de côtoyer de prestigieux voisins parmi lesquels l’AccorHotels Arena, l’une des plus grandes salles de spectacle de la capitale ! C’est là que se produiront en juin deux pointures internationales : Lenny Kravitz et Elton John.

Le premier est une icône du rock. En 30 ans de carrière, Lenny Kravitz a imposé son style et son nom sur la scène rock internationale. En 2019, l’artiste new-yorkais repart sur les routes pour une nouvelle tournée mondiale. Intitulée Raise Vibration Tour, elle fait suite à la sortie de son dernier album. Le 5 juin, Lenny Kravitz sera à Paris à l’AccorHotels Arena. Une date qui prend des allures de rendez-vous régulier pour les fans, moins d’un an après son dernier passage dans cette même salle.

S’il est encore temps de réserver un billet pour le concert de Lenny Kravitz, sachez que celui d’Elton John, le 20 juin, est déjà complet ! Le roi de la pop britannique, l’artiste aux 300 millions de disques vendus dans le monde, aujourd’hui élevé au rang de légende et de superstar après 50 ans de carrière, s’apprête à tirer sa révérence. Sa grande tournée mondiale Farewell Yellow Brick Road n’est autre que sa tournée d’adieu. On comprend l’empressement des fans qui se sont littéralement rués sur les places dès leur mise en vente. Avis aux retardataires : une séance de rattrapage est prévue le 10 octobre 2020, toujours à l’AccorHotels Arena.

Cette incroyable tournée 2018-2020 compte pas moins de 300 dates à travers les cinq continents. Quand on s’appelle sir Elton John, on fait les choses en grand.

Réservez votre séjour rock and pop à l’hôtel Palym !

Roland-Garros 2019

En mai, profitez de votre séjour à l’hôtel Palym pour réviser vos classiques ! Coup droit, revers, amorti, demi-volée, ace, slice… Du 20 mai au 9 juin, la terre battue de Roland-Garros va vibrer à nouveau sous les pas experts des meilleurs joueurs de tennis mondiaux. Une expérience à vivre en live au moins une fois !

Surprise ! On ne l’attendait pas, mais il sera bien là : Roger Federer a confirmé sa présence à l’édition 2019 du tournoi de Roland-Garros. De quoi pimenter cette compétition mythique. Vous ne voudriez pas manquer cela ? Alors direction l’est de Paris ! D’autant que cette année le stade inaugure de nouvelles installations.

Plus grand, plus moderne, plus accueillant et davantage ouvert sur l’extérieur, le Nouveau Roland-Garros entend bien s’imposer comme une star du Grand Chelem ! Tous les yeux seront braqués entre autres sur le tout nouveau court Philippe-Chatrier, le fameux court central.

Attention toutefois à ce que l’odeur du neuf ne vous détourne pas de l’essentiel : les matchs ! Ne perdez pas de vue que ce tournoi est réputé pour être le plus difficile du Grand Chelem. Des qualifications à la grande finale, les rencontres s’annoncent déjà passionnantes !

Quelques conseils pour vivre au mieux votre expérience à Roland-Garros. Primo, pensez à réserver vos billets très tôt. Secundo, prévoyez chapeau, crème solaire, lunettes, et parapluie : la météo tourne vite à Paris et le toit rétractable n’est attendu que pour 2020 ! À noter : pour faire bronzette, rien ne vaut les transats de la place des Mousquetaires. Un petit creux ? Ne vous encombrez pas d’un casse-croûte : bars et stands divers sont à votre disposition. Gardez plutôt une place dans votre sac pour rapporter un souvenir. Eh oui, à Roland-Garros on peut aussi faire du shopping !

Que faire, que voir pour La Nuit européenne des musées ?

Le proverbe le dit : en mai, fais ce qu’il te plaît ! Alors laissez-vous simplement guider par vos envies et profitez de la 15e édition de La Nuit européenne des musées pour découvrir des lieux inédits, faire des rencontres insolites, en un mot : vous faire plaisir ! À Paris, samedi 18 mai, la nuit va être longue…

La Nuit européenne des musées, vous connaissez ? C’est cet événement créé par le ministère de la Culture en 2005. Chaque année, il revient pour vous offrir une nouvelle programmation toujours plus riche d’expériences artistiques, conviviales et ludiques. Ainsi partout en France et en Europe, de nombreux musées ouvrent leurs portes gratuitement une partie de la nuit, certains pimentent la soirée en proposant des animations de toutes sortes : visites commentées et éclairées, parcours, ateliers, projections, dégustations, spectacles vivants…

Pour vous donner un avant-goût, l’hôtel Palym a sélectionné pour vous quelques expériences à vivre dans la capitale.

Inédit. Les Archives nationales ouvrent exceptionnelles les portes des Grands Dépôts d’archives pour des visites guidées. Une occasion rare de pénétrer dans ces bâtiments prestigieux, accueillant les archives médiévales et d’Ancien Régime, les dépôts Louis-Philippe et Napoléon III.

Ludique. Dans le jardin du musée Picasso, découvrez deux étranges hommes-culbuto pour une performance artistique et poétique imaginée par Yoann Bourgeois et ses complices.

Suspect. Le musée de la Préfecture de Police convie les enquêteurs en herbe à une conférence intitulée « Aux origines de la police scientifique ».

Enfantin. Artistes en culottes courtes, le musée Carnavalet vous attend pour un atelier créatif précédé d’un conte.

Festif. Rendez-vous sur le parvis du musée d’Art moderne de Paris pour un DJ set de Zelda et un concert live des SheWolf.

Les autres rendez-vous sont à découvrir sur le site : nuitdesmusees.culture.gouv.fr

Qui va gagner la Coupe de France de football 2019 ?

Samedi 27 avril, le Stade de France accueille la finale de la Coupe de France de football. Dans les tribunes, on s’attend déjà à une ambiance survoltée. Une seule incertitude à ce jour, le nom des deux clubs finalistes. Le carré final se joue en ce mois d’avril. Quatre clubs sont encore en lice : Lyon, Rennes, Nantes et le PSG. Les pronostics sont ouverts !

Le PSG, l’actuel tenant du titre, sera-t-il sur le terrain samedi 27 avril pour défendre sa place ? En face, qui de Lyon ou de Rennes tentera de décrocher la victoire ? Une chose est sûre, le Paris Saint-Germain va tout faire pour tenter d’empocher un 13e titre, confirmant ainsi sa qualité de club le plus titré de cette compétition.

Avant de lancer les paris sur les résultats de cette finale de Coupe de France 2019, offrons-nous un petit récap des derniers matchs disputés et de ceux à venir. Fin février, Lyon a éliminé Caen en quart de finale, Rennes s’est imposé face à Orléans. Pour les demi-finales Lyon recevra donc le Stade rennais le 2 avril et Nantes, qualifié face à Vitré, affrontera le PSG, vainqueur de Dijon, au Parc des Princes le 3 avril.

Vous séjournerez à l’hôtel Palym le 27 avril et vous avez la chance d’avoir réservé votre billet pour la finale ? Alors sachez qu’en 30 minutes seulement les RER A et D vous conduiront au Stade de France. Et en cas de victoire de votre équipe préférée, ils vous ramèneront aussi vite en plein cœur de Paris pour célébrer dignement l’événement ! Place de la Bastille par exemple ? Un haut lieu de la fête parisienne à deux pas de l’hôtel !

Réservez sans tarder votre séjour 100 % foot à l’hôtel Palym !

Le Schneider Electric Marathon de Paris

C’est LE rendez-vous sportif du printemps à Paris ! Le 14 avril, les pavés de la capitale vont trembler sous les foulées des coureurs venus s’affronter pour le traditionnel et incontournable Schneider Electric Marathon de Paris. Événement international, mêlant performance et convivialité, cette grande course est aussi à vivre du côté du public !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 55 000 coureurs et près de 145 nationalités représentées. Le Marathon de Paris est assurément l’un des plus importants au monde. Et désormais il se décline même sur quatre jours grâce au Salon du running qui le précède du 11 au 13 avril au parc des expos de la porte de Versailles.

Pourquoi un tel engouement ? L’épreuve en elle-même ne s’est jamais aussi bien portée. Cette course mythique et populaire de 42,195 km est particulièrement appréciée des sportifs. Pour preuve, les éditions se multiplient aux quatre coins du monde avec un succès jamais démenti. Et Paris a ses adeptes ! La Ville Lumière est l’un des sites préférés des marathoniens.

Son parcours d’ouest en est à travers les plus belles rues de la capitale n’y est certainement pas pour rien. Au programme, de beaux monuments dans un cadre unique, mais aussi une alternance de petites montées et de descentes qui font de ce marathon l’un des moins faciles !

Côté spectateurs, vous pourrez vous aussi profiter du paysage, assister aux nombreuses animations organisées tout au long du parcours, sans oublier bien sûr d’encourager les athlètes ! Cette année, notez que le Marathon de Paris sera vert ou ne sera pas ! Les organisateurs s’engagent et vous engagent pour un marathon écoresponsable.

Save the date : l’hôtel Palym vous donne rendez-vous le 14 avril pour le Marathon de Paris !

 

Les soldes d’été aussi en août !

Cette année, le début des soldes a été décalé au 15 juillet. Résultat, vous pouvez encore en profiter jusqu’au 11 août ! Aoûtiens de passage à Paris, à vous les dernières démarques et les meilleures affaires ! Le Palym vous dit tout sur les bons coins shopping de la capitale ! Faire du shopping est une activité incontournable de tout […]

Lire la suite
ici est injecté la modal du calendrier